Chez Volkswagen, le numéro de châssis est en fait un codage. Ce dernier permet de savoir exactement en face de quel type de voiture nous sommes (Golf 1 ou 2, Jetta, Cabriolet, etc..) et surtout de pouvoir déterminer très exactement le millésime de l’auto.

 

En effet, entre la première mise en circulation et la date de construction, il se trouve qu’il y a un décalage plus ou moins important.
Pour exemple, il a été vu une Golf GTI série 1 fabriquée au mois de juin 1983 et mise en circulation en mars 1984, alors que la production en Europe de la Golf 1 s’est achevée le 31 décembre 1983.

Tout d’abord, il faut avoir à l’esprit, que les voitures produites ont un type usine avant d’avoir un nom. Il faut donc savoir en face de quel type de voiture nous sommes, pour ce faire voici une petit récapitulatif :

- Type 14, caddy
- Type 15, Golf cabriolet
- Type 16, Jetta 1
- Type 17, Golf 1
- Type 19, Golf 2 et Jetta 2 jusqu’au millésime 88
- Type 53, Scirocco 1 et 2
- Type 1G, Golf 2 et Jetta 2 depuis le millésime 89

Dans le numéro de châssis, ont trouve inclus le type de l’auto, l’année millésime, son propre numéro de série, et enfin, suivant les années, son lieu de fabrication.

Il faut bien faire, la différence entre les voitures d’avant l’année-modèle 1981, et celles qui ont suivit. Avant 1981, il semble que le constructeur disposait librement du nombre de caractères souhaité pour identifier ses autos.
Mais autour du millésime 1981, apparaît une norme Européenne obligeant les constructeurs à utiliser 17 caractères pour l’identification des véhicules.

Voitures jusqu’au 31.07.1979 :

Pour exemple, châssis No: 17 7 3 313 246 :

Le 17 indique qu’il s’agit d’une Golf 1 ( type 17 ),
le 7, qu’il s’agit d’un millésime 77,
pour le 3, il faut savoir que la coccinelle de ces années porte le 1, que le coupé Scirocco ( sorti juste avant la Golf ) porte le 2, donc dans la logique, la Golf s’identifie par le 3,
et pour finir, il s’agit de la 313'246ème voiture sortie de la chaîne de montage, toutes motorisations confondues.

Voitures après le 01.08.1980 :

Pour exemple, No: WVW ZZZ 17 Z D W 623 365 :

le premier W veut dire « wagen », soit traduit de l’allemand : voiture,
VW indique qu’il s’agit d’une Volkswagen,
les trois Z sont du remplissage afin d’avoir le nombre de caractères obligatoires,
le 17 pour indiquer qu’il s’agit d’une Golf 1 ( type 17 ),
le Z est encore du remplissage,
le D indique le millésime ( 1983 ),
le W est le lieu de fabrication ( Wolfsburg ),
il s’agit de la 623'365ème voiture sortie de la chaîne de montage, toutes motorisations confondues.


EXCEPTION ! Voitures millésime 1980 ( 01.08.1979 au 31.07.1980 ) :

Pour exemple, châssis No: 17 A 0 090 246 :

Une exception, les millésimes ont été répertoriés par des lettres depuis le modèle 1980. Son numéro de châssis incorpore donc un A, malgré l’ancien système de frappe, ce qui nous donne en suivant l’exemple :
le 17 désigne une Golf 1 (type 17),
le A indique le millésime 1980 ( châssis A ),
en contre partie, pourquoi le 0 remplace le 3 dans la logique des premières identifications, cela reste à ce jour un mystère.
Et pour finir, il s’agit de la 90 246ème voiture sortie de la chaîne de montage, toutes motorisations confondues.


Voici le tableau des châssis de 1980 à 2000 avec les principales modifications :

A 1980 Dernière petit feux, première boite 5 (FM), apparition de la Jetta
B 1981 Premier millésmime avec les grand feux – apparition de la Scirocco 2
C 1982 Boite 5 (FD)
D 1983 Moteur 1800 (DX et JJ), ordinateur de bord, boite 5 (7G)
E 1984 Dernière Golf 1, boite 5 (9A) - Apparition de la Golf 2
F 1985 En cours de millésime, nouvel intérieur et bandes plastiques sur les flans de l'auto
G 1986 Boite 5 ( ACD ) -
Apparition de la Golf GTI 2 16 soupapes
H 1987 Catalyseur obligatoire dès le 1er janvier 87, sur tous les véhicules suisse - Dernier millésime Golf 2 avec déflecteur de vitre avant
J 1988 Apparition des grandes vitres avant sur les  Golf 2.
K 1989 Les Golfs changent de type usine : 1G contre 19 - Apparition de la Corrado
L 1990 Gros pare-chocs, apparition de la Golf GTI G60
M 1991
N 1992 Dernières Golf 2 - Premières Golf 3 -
dernier millésime de la Scirocco 2
P 1993 Dernier millésime de la Golf cabriolet avec la forme de la Golf 1
R 1994
S 1995
T 1996
V 1997 Arrêt de la production de la Golf 3, sortie de la Golf 4
W 1998
X 1999
Y 2000

Il faut retenir aussi que les numéros de séries vont en augmentant de 000 0001 à environs 500 000 à 700 000 par millésimes. De plus, toutes les catégories de modèles qu’ils soient GL, GLS, C, D, GTD, LX, GX, GTI, etc… ainsi que les Golfs, les Golfs cabriolets, et les Jettas, sont tous englobés dans la même incrémentation de numéros. En revanche, il semble que les Siroccos et les Caddys première série avaient leurs propres numérotations.

Le 31 décembre 1983, en fin de la production, la dernière Golf 1, avait selon les archives VW, le numéro de châssis wvw zzz 17 zEw 140 001. Quant à la Jetta 1, cette dernière a terminé sa carrière le 29 février 1984 avec le Numéro de châssis :wvw zzz 16 zEw 170 305.

Toujours selon les données VW, il semblerait que les séries spéciales GTI PLUS et GTI RABBIT pour la France, GTI TROPHY et GTI SPRINT pour la Suisse, GTI PIRELLI pour l’Allemagne ont débuté après le Numéro :
- wvw zzz 17 zDw 448 319
- selon constatations personnelles, début après châssis : wvw zzz 17 zDw 498 000
- selon constatations personnelles, concernant la Jetta 1, la version TX ne serait en fait qu’une finition et livrable uniquement sur les millésimes 1984 (châssis E) toutes motorisations confondues.

La production de la Golf 2, débute pour le millésime 1984, soit le 01.08.1983, en parallèle avec la Golf 1.

La première Golf 2 a le numéro wvw zzz 19 zEw 300 001, ce qui laissait une réserve de 300 000 Golfs 1 et Jettas 1… Cota jamais atteint, puisque comme cité plus haut, les séries 1 s’arrêtent avec la Jetta numéro : wvw zzz 16 zEw 170 305.